Fonds d’investissement

Pourquoi les placements tactiques vont-ils perdurer?

La guerre commerciale sino-américaine faisant grimper l’incertitude sur les marchés internationaux, les empêchant de profiter du marché haussier à long terme, de nombreux investisseurs se sont mis à la recherche de mandats non traditionnels pour faire face à l’actuel contexte macroéconomique. Mark Raes, chef de la gestion des produits, Fonds négociés en bourse (FNB) et Fonds d’investissement, BMO Gestion mondiale d’actifs, indique aux conseillers comment accéder à des placements non traditionnels afin de faire bénéficier les portefeuilles de leurs clients d’une plus grande souplesse et d’une résilience accrue, sans avoir recours à des instruments de placement qui n’ont pas fait leurs preuves.
Juillet 2019

Mark Raes

directeur général et chef - Produits, BMO Gestion mondiale d’actifs

Lire la biographie

La guerre commerciale sino-américaine faisant grimper l’incertitude sur les marchés internationaux, les empêchant de profiter du marché haussier à long terme, de nombreux investisseurs se sont mis à la recherche de mandats non traditionnels pour faire face à l’actuel contexte macroéconomique. Mark Raes, chef de la gestion des produits, Fonds négociés en bourse (FNB) et Fonds d’investissement, BMO Gestion mondiale d’actifs, indique aux conseillers comment accéder à des placements non traditionnels afin de faire bénéficier les portefeuilles de leurs clients d’une plus grande souplesse et d’une résilience accrue, sans avoir recours à des instruments de placement qui n’ont pas fait leurs preuves.

 

À la recherche d’une nouvelle approche

Dans un contexte où les marchés devenaient moins prévisibles, les modifications apportées à la réglementation par les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) au début du mois de janvier ont permis à un plus grand nombre de conseillers et d’investisseurs finaux canadiens d’avoir accès à des mandats non traditionnels.

L’intérêt pour les placements non traditionnels, qui découle du scepticisme à l’égard de la répartition traditionnelle entre les actions et les obligations dans une proportion de 60/40, donne à penser que les investisseurs cherchent à diversifier leurs sources de rendement et à améliorer globalement leur ratio de Sharpe. Les avantages sont nombreux : meilleure diversification, source supplémentaire de rendements prévus plus élevés, volatilité moindre, capacité à préserver le capital à long terme, moins de restrictions en ce qui concerne l’effet de levier et la répartition sectorielle, et rendements exceptionnels des actifs non liquides.

Cependant, contrairement à ce qui se passe pour les fonds de couverture, les nouvelles réglementations limitent l’effet de levier et n’ouvrent pas la porte aux actifs non liquides. De plus, du point de vue du courtier, il existe des préoccupations supplémentaires sur les montants que peuvent détenir les conseillers et les investisseurs finaux, les stratégies auxquelles ils peuvent avoir recours et la façon dont la cote de risque est établie. Pour composer avec ces contraintes d’ordre réglementaire, les investisseurs peuvent se tourner vers les solutions à gestion tactique, qui permettent d’atteindre le même objectif de rendements différenciés, mais en profitant en plus d’un format de fonds traditionnel et, tout aussi important, d’une exposition au marché lorsqu’elle est favorable.

Pour mieux comprendre les différences entre les fonds d’investissement traditionnels et les nouveaux fonds d’investissement non traditionnels, voir ci-dessous.

Graphique 1 : Paramètres de placement
Paramètre de placement Fonds d’investissement traditionnels Fonds d’investissement non traditionnels
Effet de levier Effet de levier interdit Jusqu’à 300 % de la valeur liquidative
Emprunt 5,0 % Maximum de 50 % de la valeur liquidative
Vente à découvert Jusqu’à 20 % de la valeur liquidative avec limite à 5 % dans le cas d’un émetteur unique et couverture en espèces de 150 % Jusqu’à 50 % de la valeur liquidative avec limite de 10 % dans le cas d’un émetteur unique (à l’exception des titres gouvernementaux) sans exigence de couverture
Utilisation d’instruments dérivés Risque limité à 10 % de la valeur liquidative; exigences de notation pour la contrepartie Limite de risque assujettie à la restriction de l’endettement total
Risque de contrepartie unique limité à 10 %
Aucune exigence de notation
Limite de concentration 10 % de la valeur liquidative 20 % de la valeur liquidative
Placements non liquides Limite de 10 % à la fois et limite ferme de 15 % Limite de 10 % à la fois et limite ferme de 15 %
Type de placements Aucun placement dans les biens immobiliers, les prêts hypothécaires non garantis ou les syndications de prêts Aucun placement dans les biens immobiliers, les prêts hypothécaires non garantis ou les syndications de prêts

Une des difficultés supplémentaires des placements non traditionnels habituels réside dans le fait qu’il leur est difficile de suivre l’évolution des marchés boursiers à long terme. Lorsque les actions profitent d’une période de forte hausse, les placements non traditionnels ne sont tout simplement plus aussi populaires, puisque les investisseurs délaissent parfois les rendements exceptionnels en faveur de la diversification des risques. Les solutions à gestion tactique, qui permettent d’entrer et de sortir des marchés, peuvent aider à combler cette lacune.

 

Pourquoi maintenant?

Avant de présenter deux styles distincts de placements tactiques, voyons pourquoi les stratégies non traditionnelles gagnent autant en popularité.

L’incertitude des marchés constitue un dénominateur commun. Qu’il s’agisse de l’escalade des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine, des taux d’intérêt ou du Brexit, de multiples facteurs influent sur le contexte macroéconomique actuel, lesquels peuvent tous engendrer des possibilités en matière de placement tactique. Si on ajoute à cela le plus long marché haussier de l’histoire, une inversion de la courbe des taux de 3 mois à 10 ans, de même que la hausse de l’indice VIX (l’« indice de la peur »), on comprend aisément pourquoi le marché semble mûr pour des perturbations à court terme.

L'expansion de l'économie mondiale s'essouffle

L'expansion de l'économie mondiale s'essouffle

¹ 2019 : T1
Source : Études économiques de BMO

Bien que ces signaux ne soient pas très réjouissants, les banques centrales ont réagi rapidement au contexte macroéconomique changeant, rendant possible la prolongation du cycle. Ainsi, il y a moins de douze mois, les marchés étaient préoccupés par la hausse des taux d’intérêt, ce qui avait entraîné une détérioration de la qualité des bénéfices. Que s’est-il donc passé en 2019? Nous étions en présence d’un marché haussier solide au cours des quelques premiers mois, les bénéfices ayant surpassé les prévisions et la Réserve fédérale ayant abandonné la hausse des taux d’intérêt prévue. Or, en raison de la guerre commerciale en cours, la Réserve fédérale envisage de faire volte-face.

Si les bénéfices et l’économie continuent de surprendre, le recours à un fonds tactique – qui peut profiter du bêta ou de l’exposition au marché ou s’y soustraire au moment opportun – pourra tirer parti de l’appréciation des marchés, ce qu’un instrument non traditionnel autonome n’est pas en mesure de faire.

Bien que ces signaux ne soient pas très réjouissants, les banques centrales ont réagi rapidement au contexte macroéconomique changeant, rendant possible la prolongation du cycle.

Les placements tactiques, oui, mais COMMENT?

Bien qu’un directeur de portefeuille privilégiant les données fondamentales puisse investir dans des sociétés prometteuses ayant un horizon-temps de cinq à dix ans, un fonds tactique, lui, est conçu pour les perturbations à court terme, comme la guerre commerciale sino-américaine. Si une entente était conclue dans les prochains mois, par exemple, elle aurait un impact énorme sur la décision de la Réserve fédérale, la confiance des investisseurs et la planification des entreprises. Il en résulterait possiblement de fortes hausses dont pourraient optimalement tirer profit les fonds qui sont en mesure d’ajuster leur exposition sans égard aux plafonds de la répartition sectorielle.

BMO Gestion mondiale d’actifs propose six fonds tactiques, dont des mandats d’actions, de titres à revenu fixe et équilibrés qui utilisent les FNB pour entrer et sortir des marchés. Les FNB proposent des composantes efficaces pour ces portefeuilles – en offrant des expositions diversifiées au marché au moyen d’une seule opération efficace, tout en permettant aux gestionnaires actifs de profiter des rendements qu’ils prédisent. Plus important encore pour un gestionnaire tactique, les FNB maintiennent les frais de négociation au plus bas, puisque les gestionnaires tactiques cherchent à réagir aux petites perturbations des cours à court terme. En outre, les fonds peuvent détenir des FNB externes, mais l’utilisation d’une gamme efficace de FNB de BMO permet de maintenir les coûts des fonds d’investissement au plus bas.

Quintessence Wealth (auparavant ETF Capital Management)
Style de gestion : Combinaison d’analyses descendantes et d’indicateurs techniques.

Misant sur la recherche macroéconomique qui s’ajuste en fonction des tendances cycliques, l’équipe a recours aux FNB et aux produits dérivés pour réaliser des opérations complexes qui procurent une exposition flexible aux marchés canadiens, américains et mondiaux. Par exemple, le Fonds FNB équilibré gestion tactique BMO, ne se limite pas à la répartition 60/40 traditionnelle et utilise les FNB pour sélectionner ou éliminer facilement des catégories d’actif et des régions.

SIA Wealth Management
Style de gestion : Analyse technique menant à la négociation fondée sur des règles.

S’étant dotée de lignes directrices précises quant au moment d’effectuer, de vendre ou de conserver un placement, SIAWM supprime complètement l’aspect émotionnel du processus de prise de décision de placement. Son modèle exclusif repose sur une analyse de la vigueur relative pour comparer environ six milliards de graphiques par jour, dans le but de trouver des occasions exceptionnelles afin de constituer un portefeuille de FNB prudent et sans contrainte.

Pour en savoir plus sur les solutions tactiques supérieures dont vos clients peuvent bénéficier, que vous utilisiez un modèle d’affaires à honoraires, à commission ou mixte, veuillez joindre votre représentant en fonds d’investissement BMO Gestion mondiale d’actifs ou un spécialiste des FNB.

Avis de BMO Gestion mondiale d’actifs :

Tout énoncé qui repose nécessairement sur des événements futurs peut être une déclaration prospective. Les déclarations prospectives ne sont pas des garanties de rendement. Elles comportent des risques, des éléments d’incertitude et des hypothèses. Bien que ces déclarations soient fondées sur des hypothèses considérées comme raisonnables, rien ne garantit que les résultats réels ne seront pas sensiblement différents des résultats attendus. L’investisseur est prié de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives. Concernant les déclarations prospectives, l’investisseur doit examiner attentivement les éléments de risque décrits dans la version la plus récente du prospectus simplifié.

Le présent article est fourni à titre informatif seulement. L’information contenue dans le présent document ne constitue pas une source de conseils en placement et ne doit pas être considérée comme telle. Les placements doivent être évalués en fonction des objectifs de chaque investisseur. Il est préférable, en toute circonstance, d’obtenir l’avis de professionnels.

Les placements dans les FNB BMO et dans la série FNB des Fonds d’investissement BMO peuvent comporter des frais de courtage, des frais de gestion et des dépenses. Veuillez lire l’Aperçu du FNB ou le prospectus du FNB BMO ou de la série FNB en question avant d’investir. Les FNB BMO et la série FNB ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement futur.

Pour un résumé des risques liés à un placement dans les FNB BMO ou la série FNB de BMO Fonds d’investissement, veuillez consulter les risques spécifiques énoncés dans le prospectus. Les FNB BMO et la série FNB s’échangent comme des actions, peuvent se négocier à escompte à leur valeur liquidative et leur valeur marchande fluctue, ce qui peut augmenter le risque de perte.

Les FNB BMO sont gérés par BMO Gestion d’actifs inc., une société de gestion de fonds d’investissement et de gestion de portefeuille et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal. La série FNB de BMO Fonds d’investissement est gérée par BMO Investissements Inc., une société de gestion de fonds d’investissement et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal.

MD/MC Marque de commerce déposée/marque de commerce de la Banque de Montréal, utilisée sous licence.

Articles sur des sujets connexes

No posts matching your criteria