CA-FR Institutions
CA-FR Institutions
Cette semaine avec Sadiq

Quand la récession frappera-t-elle?

Du 21 au 25 novembre 2022
Suivre
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
Share on print

Récapitulation du marché

  • Les marchés boursiers ont glissé cette semaine, en perdant un peu d’élan après la poussée qui a suivi l’IPC.
  • L’indice S&P 500 a reculé de 0,7 %, la consommation discrétionnaire, les banques et l’énergie ayant tiré de l’arrière.
  • L’indice TSX a baissé de 0,6% après avoir atteint exactement sa moyenne mobile sur 200 jours.

Élections américaines

Les résultats finaux de l’élection américaine ont été pour le moins surprenants, car les républicains ont fait moins bien que prévu. Le Congrès est donc divisé : les démocrates conservent le contrôle du Sénat et les républicains sont majoritaires à la Chambre des représentants. En bref, cela se traduira par une impasse politique, qui, d’une certaine façon, créera plus de stabilité étant donné qu’il est peu probable que des politiques extrêmes soient adoptées par les deux chambres et que le statu quo devrait se poursuivre. De plus, les élections de mi-mandat de 2022 jettent une lumière nouvelle sur l’élection présidentielle de 2024. Les républicains étaient favoris mais, maintenant, tout est possible. Et il y a aussi la question de savoir qui sera désigné chef du Parti républicain. Donald Trump, qui a déjà lancé sa campagne présidentielle, est évidemment le candidat le plus connu. Mais, après avoir triomphé lors d’une soirée électorale relativement décevante pour les républicains, le gouverneur de la Floride, Ron DeSantis, semble être le nouveau porte-étendard du parti et un candidat légitime.

Conclusion : Les résultats de l’élection américaine se traduiront par le maintien du statu quo et par un peu plus de clarté pour 2024.

Inversion de la courbe des taux

Récemment, nous avons observé une inversion des courbes des taux des obligations du Trésor de 2 ans à 10 ans et de 3 mois à 10 ans, ce qui indique assez clairement que nous nous dirigeons vers une récession. Toutefois, une analyse des données économiques – qui laisse aussi entrevoir une récession – révèle une aberration majeure : l’emploi, qui demeure vigoureux. Il y a eu des signes de pertes d’emplois imminentes, mais nous n’avons pas encore observé le genre de mises à pied qu’on observerait normalement avant une récession, et elles ne se produiront pas du jour au lendemain. Il faudra que d’autres baisses de bénéfices se produisent. Ainsi, même si une récession caractérisée par un atterrissage relativement en douceur demeure le résultat le plus probable, deux grandes questions se posent : quand se produira-t-elle et comment les marchés réagiront-ils? L’économie se maintient relativement bien malgré une certaine détérioration graduelle, ce qui indique que ce ne sera peut-être pas avant la deuxième moitié de 2023 que nous observerons un ralentissement plus prononcé. D’ici là, la Réserve fédérale américaine sera probablement sur le point de mettre fin à ses hausses de taux d’intérêt. Si c’est le cas, les investisseurs seront-ils découragés par la détérioration de l’économie ou encouragés par la fin des hausses de taux? Il est trop tôt pour le savoir. Cependant, nous surveillerons de près les annonces de la Fed pour voir si ses commentaires et ses projections cadrent avec le taux final prévu d’environ 5 %, et nous établirons une corrélation avec l’inflation, pour voir à quel rythme les chiffres baissent.

Conclusion : Une récession est toujours probable, mais la réaction des marchés reste une question ouverte.

Mesures de confinement en Chine

Malgré les mesures de confinement liées à la COVID-19 qui se poursuivent en Chine, les chaînes d’approvisionnement se sont passablement améliorées au cours des derniers trimestres. La politique chinoise zéro COVID est la norme depuis deux ans, mais, comme les restrictions semblent s’assouplir un peu, nous nous attendons à ce que la Chine se dirige graduellement vers une réouverture. Cet aspect positif a été pris en compte dans le cours des actions chinoises, qui se sont beaucoup mieux comportées au cours des dernières semaines. Comme la situation sanitaire s’améliore, on peut s’attendre à ce que les chaînes d’approvisionnement se désengorgent davantage. Pour ce qui est des perspectives, nous demeurons neutres quant aux marchés émergents, même si nous sommes un peu plus optimistes pour la Chine que pour d’autres régions. La trajectoire est encourageante, mais une certaine prudence est de mise. Nous aimerions observer des flux continus vers la Chine, mais une saison hivernale difficile, caractérisée par une recrudescence des cas de COVID, pourrait mettre des bâtons dans les roues.

Conclusion : La Chine semble aller dans la bonne direction, mais nous devrons constater un assouplissement des restrictions relatives à la COVID-19.

Positionnement

Sur quoi les investisseurs se concentrent-ils à l’approche de la fin de 2022? Premièrement, le ralentissement de l’inflation, et, deuxièmement, la réaction de la Fed. Nous croyons toutefois qu’en 2023, leur intérêt se portera de nouveau sur l’économie et que la croissance des bénéfices pourrait ralentir. Pareille situation pourrait donner lieu à des ventes massives sur les marchés. La prochaine période des Fêtes en dira long sur le ralentissement de la demande. Nous avons observé des résultats mitigés de la part de grandes sociétés comme Walmart et Target. Les bénéfices de Walmart ont été stimulés par de solides résultats du côté de la consommation courante (à savoir les épiceries), tandis que Target a connu des problèmes avec ses stocks. Si cette tendance se maintient et que les bénéfices du premier trimestre de 2023 sont décevants, nous pourrions assister à une accélération des pertes d’emplois puisque les entreprises chercheront des moyens de créer une croissance des marges bénéficiaires. Cette situation pourrait provoquer un affaiblissement de l’économie suffisant pour que les marchés réagissent négativement. Compte tenu de ces facteurs, nous continuons de sous-pondérer les actions. Récemment, nous avons également vendu des options d’achat dans le secteur de l’énergie, car nous cherchons à encaisser des profits et à cristalliser certains gains dans ce que nous prévoyons être un marché neutre à l’approche de la fin de l’année. Comme toujours, nous continuerons d’analyser la situation lorsque nous envisagerons des rajustements.

Avis

Les opinions exprimées par le directeur de portefeuille représentent son évaluation des marchés au moment de la publication. Ces opinions peuvent changer en tout temps et sans préavis. Les renseignements fournis dans le présent document ne constituent pas une sollicitation ni une offre relative à l’achat ou à la vente de titres, et ils ne doivent pas non plus être considérés comme des conseils de placement. Le rendement passé n’est pas garant des résultats futurs. Cette communication est fournie à titre informatif seulement.

BMO Gestion mondiale d’actifs est une marque de commerce qui englobe BMO Gestion d’actifs inc. et BMO Investissements Inc.

Tout énoncé qui repose nécessairement sur des événements futurs peut être une déclaration prospective. Les déclarations prospectives ne sont pas des garanties de rendement. Elles comportent des risques, des éléments d’incertitude et des hypothèses. Bien que ces déclarations soient fondées sur des hypothèses considérées comme raisonnables, rien ne garantit que les résultats réels ne seront pas sensiblement différents des résultats attendus. L’investisseur est prié de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives. Concernant les déclarations prospectives, l’investisseur doit examiner attentivement les éléments de risque décrits dans la version la plus récente du prospectus simplifié.

Le présent document est fourni à titre informatif seulement. L’information qui s’y trouve ne constitue pas une source de conseils fiscaux, juridiques ou de placement et ne doit pas être considérée comme telle. Les placements doivent être évalués en fonction des objectifs de chaque investisseur. Il est préférable, en toute circonstance, d’obtenir l’avis de professionnels.

Les placements dans les fonds d’investissement peuvent tous comporter des frais de courtage, des frais de gestion et des dépenses (le cas échéant). Les placements dans certaines séries de titres de fonds d’investissement peuvent être assortis de commissions de suivi. Veuillez lire l’aperçu du fonds, l’aperçu du FNB ou le prospectus du fonds d’investissement pertinent avant d’investir. Les fonds d’investissement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement futur. Les distributions ne sont pas garanties et sont susceptibles d’être changées ou éliminées.

Pour connaître les risques liés à un placement dans les fonds d’investissement BMO, veuillez consulter les risques spécifiques énoncés dans le prospectus. La série FNB des fonds d’investissement BMO s’échange comme des actions, peut se négocier à escompte à sa valeur liquidative et sa valeur marchande fluctue, ce qui peut augmenter le risque de perte. Les distributions ne sont pas garanties et sont susceptibles d’être changées ou éliminées.

Les fonds d’investissement BMO sont gérés par BMO Investissements Inc., une société de gestion de fonds d’investissement et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal.

MC/MD Marque de commerce/marque de commerce déposée de la Banque de Montréal, utilisée sous licence.

Reccomended

article collection

Mutual Funds

Men
Sadiq Adatia
Commentaire hebdomadaire
5 décembre 2022

La Banque du Canada suivra-t-elle l’exemple de la Fed?

La réaction positive du marché au ton conciliant de la Fed était-elle prématurée? Qu’est-ce que l’assouplissement de la politique zéro COVID signifie pour les actions chinoises?
Men
Sadiq Adatia
Commentaire hebdomadaire
28 novembre 2022

Que faut-il attendre des bénéfices des banques au quatrième trimestre

Que nous disent les bénéfices des banques au quatrième trimestre sur la vigueur de l’économie? Quelle incidence les chocs économiques externes, comme une possible grève des chemins de fer aux États-Unis, pourraient-ils avoir sur les perspectives et le positionnement?
Commentaire
17 novembre 2022
décembre 2022

Résumé de notre période de vote par

Le vote par procuration est un élément clé de notre approche en matière de gérance et d’investissement responsable. Le présent article résume la façon dont nous avons voté sur le marché canadien pendant la période de vote par procuration de 2022.
Men
Sadiq Adatia
Commentaire hebdomadaire
14 novembre 2022

Les cryptomonnaies en plein chaos : Les investisseurs devraient-ils s’inquiéter?

Pourquoi le dernier krach des cryptomonnaies a-t-il des répercussions sur les marchés boursiers? La demande d’énergie pèse-t-elle sur le prix du pétrole?
Men
Sadiq Adatia
Commentaire hebdomadaire
7 novembre 2022

Ne doutez pas de la Fed

Pourquoi les marchés boursiers sont-ils toujours surpris par les annonces de la Réserve fédérale américaine? Les valorisations boursières plus faibles procurent-elles enfin des occasions de retour sur les marchés?
Main Landscape
Main Landscape
Commentaire
2 novembre 2022

Ce qu’il faut surveiller à la COP27

La Conférence annuelle des Nations Unies sur les changements climatiques a lieu en Égypte du 6 au 18 novembre dans un contexte de menaces environnementales croissantes, d’un besoin urgent d’accélérer le financement et d’une crise énergétique qui met à l’épreuve les engagements pour lutter contre les changements climatiques.