Investissement responsable

Dans quelle mesure les enjeux ESG s’appliquent-ils au bitcoin?

Découvrez les enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) positifs et négatifs qui s’appliquent au bitcoin et si la cryptomonnaie est un investissement responsable.
Mars 2021

David Sneyd

Vice-président et analyste - Questions ESG

Lire la biographie

Le bitcoin a de nouveau fait les manchettes en raison de son prix record. Cette récente hausse est attribuable à une acceptation croissante des cryptomonnaies à titre de catégorie d’actif crédible de la part des investisseurs institutionnels. Toutefois, pour ceux qui souhaitent investir de façon responsable en tenant compte des facteurs ESG au premier plan, il n’est pas évident de savoir si cette technologie est convenable.

Avant de plonger dans le vif du sujet, définissons ce qu’est un bitcoin. Il s’agit d’une monnaie numérique (ou « cryptomonnaie ») qui offre des frais de transaction inférieurs à ceux des modes de paiement en ligne traditionnels. Contrairement à la monnaie émise par un gouvernement (p. ex., la livre sterling ou le dollar américain), elle est gérée par une autorité décentralisée. Pour en savoir plus, cliquez ici (en anglais seulement).

Facteurs ESG potentiellement positifs du bitcoin

À première vue, la proposition du bitcoin visant à démocratiser les marchés financiers en supprimant les intermédiaires comporte certainement des avantages du point de vue social. Par exemple, la réduction du coût des couloirs de transferts entre les pays riches et les pays pauvres, par l’intermédiaire desquels les travailleurs migrants envoient des fonds à leur famille, s’inscrit dans les objectifs de développement durable des Nations Unies. De plus, l’anonymat que procurent le bitcoin et les autres cryptomonnaies peut assurer la sécurité de ceux qui sont soumis à des régimes oppressifs ou offrir aux utilisateurs un niveau de confidentialité qui est souvent érodé dans cette ère numérique.

Facteurs ESG négatifs

Ce modèle monétaire décentralisé, qui repose sur une cryptographie avancée, entraîne des coûts environnementaux importants. Comme ce qui a largement été rapporté, la consommation d’énergie annuelle estimée du bitcoin correspond à celle de divers pays dans le monde. En 2018, The Guardian a révélé que le réseau Bitcoin consommait plus d’énergie que des pays comme la République d’Irlande et la Hongrie. Une analyse plus récente de place la consommation d’énergie annuelle du bitcoin juste derrière celle du Chili. Plus important encore, comme les deux tiers de l’exploitation minière ont lieu dans des régions charbonnières comme la Chine, où les coûts énergétiques sont subventionnés, l’empreinte carbone qui en résulte est énorme. À long terme, le bitcoin paraît ne pas être compatible avec la transition vers une économie à faibles émissions de carbone.

De plus, le bitcoin doit se départir de sa réputation douteuse auprès des organismes de réglementation financière selon laquelle sa conception privilégiant l’anonymat signifie qu’il a toujours été utilisé en ligne pour faciliter le blanchiment d’argent et le financement des activités criminelles qui minent les institutions sociales. Pas plus tard que le mois dernier, certains médias comme The Times ont rapporté que la présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, a appelé à une réglementation à l’égard des « affaires bizarres » associées à la cryptomonnaie. Bien que son utilisation à ces fins soit encore loin d’être aussi importante que celle de la monnaie conventionnelle dans le monde hors ligne aujourd’hui, son utilisation comme monnaie numérique principalement en ligne rend cette comparaison moins pertinente pour ces gardiens. Cette situation tend à changer, car de plus en plus de transactions sont effectuées dans le cadre d’échanges officiels pour lesquels des procédures liées à la lutte contre le blanchiment d’argent et à la connaissance du client ont été mises en place. Toutefois, les récents commentaires de l’administration Biden démontrent que cette opinion demeure un obstacle.

 

Notre verdict

En conclusion, dans l’ensemble, nous considérons que le bitcoin et les autres cryptomonnaies sont négatifs du point de vue des enjeux ESG. Actuellement, les effets positifs du bitcoin ne sont pas encore démontrés, mais les effets négatifs sont très réels et présents.

Pourtant, ce n’est pas nécessairement le début de la fin, car nous considérons que la technologie de la chaîne de blocs qui sous-tend les cryptomonnaies est beaucoup plus prometteuse pour ce qui est de fournir des solutions aux enjeux ESG de longue date. En offrant une nouvelle méthode à la fois plus ouverte et sécuritaire pour consigner les renseignements, cette technologie pourrait résoudre les problèmes liés à la traçabilité dans la chaîne d’approvisionnement, à la distribution d’énergie renouvelable, à la lutte contre le blanchiment d’argent et au vote par procuration. Sans attirer autant l’attention que les cryptomonnaies, elle peut constituer pour les entreprises une excellente solution d’arrière-plan (ou plutôt d’arrière-boutique) aux problèmes de durabilité auxquels elles font face.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur le fonctionnement et les avantages de la chaîne de blocs ainsi que sur la façon dont elle peut s’appliquer aux enjeux ESG? EN SAVOIR PLUS

Divulgations

Le présent document est fourni à titre informatif seulement. L’information qui s’y trouve ne constitue pas une source de conseils fiscaux, juridiques ou de placement et ne doit pas être considérée comme telle. Les placements doivent être évalués en fonction des objectifs de chaque investisseur. Il est préférable, en toute circonstance, d’obtenir l’avis de professionnels.

BMO Gestion mondiale d’actifs est une marque de commerce qui englobe BMO Gestion d’actifs inc., BMO Investissements Inc., BMO Asset Management Corp., BMO Asset Management Limited et les sociétés de gestion de placements spécialisées de BMO.

MD/MC Marque de commerce déposée/marque de commerce de la Banque de Montréal, utilisée sous licence.

Articles sur des sujets connexes

No posts matching your criteria