CA-FR Institutions
CA-FR Institutions

Faire avancer les titres à revenu fixe durables

Earl Davis et Vishang Chawla discutent de l’incidence potentiellement positive du marché des obligations durables, qui est en croissance rapide.
1627776000
août 2021
Earl Davis

Earl Davis

chef - Titres à revenu fixe et Marchés monétaires
Earl Davis, chef – Titres à revenu fixe et Marchés monétaires, BMO Gestion mondiale d’actifs, et Vishang Chawla, directeur de portefeuille, Titres à revenu fixe, discutent de l’incidence potentiellement positive du marché des obligations durables, qui est en croissance rapide, et du lancement d’une stratégie active qui fait déjà des vagues dans le secteur.

Le pouvoir des facteurs ESG sur le marché des titres à revenu fixe

Bien que l’analyse des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) soit devenue prédominante dans les stratégies d’actions au fil des ans, la mise en œuvre dans le monde des titres à revenu fixe ne se généralise que depuis tout récemment. Les investisseurs du monde entier reconnaissent maintenant que les facteurs ESG sont nécessaires pour gérer le risque de leurs placements à revenu fixe. Pour cette catégorie d’actif généralement reconnue pour la protection du capital, les facteurs ESG et la durabilité sont des facteurs déterminants de cette protection. Par exemple, Volkswagen Group, le constructeur automobile allemand qui était autrefois le chef de file des pratiques durables, est devenu une entreprise affichant l’une des pires notes de crédit après avoir été prise en flagrant délit de falsification de données dans un scandale d’émissions largement médiatisé.

Du point de vue d’un investisseur institutionnel (et de ses bénéficiaires), la durabilité doit être envisagée de trois façons : la responsabilité fiscale, environnementale et sociale. En tant que fiduciaires, nous voulons nous assurer que les rendements des placements sont suffisants pour l’avenir, que les générations à venir pourront vivre dans un monde où elles pourront continuer à profiter du plein air, et que le tout sera fait selon des principes d’égalité et d’équité.

À cette fin, le marché mondial des titres à revenu fixe est beaucoup plus important que son homologue boursier; il a donc le potentiel d’avoir une incidence importante et de favoriser la pérennité de la durabilité, au-delà des seuls aspects financiers. Nous en voyons déjà la preuve : il y a deux ans, Barclays PLC s’est engagée à ne plus fournir de nouveaux fonds aux exploitants privés de prisons, mais lorsqu’on a annoncé que la banque était le principal preneur ferme pour une transaction d’obligations municipales pour deux prisons de l’Alabama, elle s’est retirée de l’offre après avoir été mêlée à un énorme scandale. Nous voulons que les sociétés et les gouvernements rendent des comptes, et les titres à revenu fixe peuvent jouer un rôle important dans ce processus. En fait, la catégorie d’actif dont la croissance a été la plus rapide l’an dernier n’était pas composée de titres de créance d’État ou d’entreprises, mais plutôt d’émissions d’obligations durables. Une émission de titres de créance durables record de 732,1 milliards de dollars américains a été faite en 2020, en hausse de 29 % par rapport à l’année précédente; les obligations socialement responsables et durables ont septuplé pour atteindre 147,7 milliards de dollars américains.

Hausse des occasions en matière d’obligations durables

La croissance rapide crée déjà de nouvelles occasions pour les investisseurs institutionnels, en particulier au Canada. Tout en se concentrant principalement sur les causes environnementales (pour l’instant), les entreprises émettent des titres de créance qui intègrent les objectifs de durabilité fixés. Telus Corporation, par exemple, a récemment émis une obligation liée à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, et si sa cible à l’échelle de l’entreprise n’est pas atteinte, des pénalités seront imposées, tandis que Bell Inc. et la Banque Nationale ont émis des titres de créance similaires liés à des activités durables. Sur le plan des obligations socialement responsables, BMO a émis, plus tôt en 2021, une obligation Women in business de 750 millions de dollars canadiens à l’appui d’une reprise économique inclusive qui vient en aide aux entreprises appartenant à des femmes au Canada.

Les obligations de transition, en particulier, devraient aussi faire leur marque au Canada, car notre économie est fortement axée sur les ressources naturelles des industries pétrolière et gazière. La transition vers les énergies renouvelables devrait entraîner une réduction massive des émissions de CO2, et l’une des façons dont le secteur des placements peut soutenir cette transition consiste à émettre des titres de créance expressément affectés à l’énergie provenant de sources renouvelables, ce qui encouragera l’abandon des combustibles fossiles. Ce type d’approche très ciblée est propre aux marchés obligataires, où il est possible de se concentrer sur une cible pour une émission qui vise la protection de l’environnement et l’accès à un avenir meilleur. Notre équipe s’attend à ce que les obligations de sociétés durables suscitent un plus grand intérêt, en particulier en raison de la baisse des coûts de financement de ce type de titre de créance.

Une stratégie de titres à revenu fixe à gestion active tenant compte des facteurs ESG et visant à surpasser l’indice de référence

À BMO Gestion mondiale d’actifs, nous prenons les devants avec le lancement de la nouvelle Stratégie d’obligations durables de BMO, une stratégie active qui analyse en profondeur les facteurs ESG de certains titres de créance dans lesquels nous choisissons d’investir. Pour commencer, nous excluons expressément les obligations des secteurs de l’énergie et du segment pipelines (à l’exception des obligations de transition), ainsi que celles liées au tabac et aux armes à feu, et les titres de créance de toute entreprise qui se situe dans le quart inférieur des notes ESG de MSCI. Ce type d’exclusion sectorielle – comparativement à une sous-pondération – est unique sur le marché, car elle se traduit par des émissions de CO2 inférieures d’environ 60 % à celles de l’indice de référence, l’indice des obligations universelles FTSE Canada, ainsi que par une note ESG globale plus élevée. En fin de compte, nous recherchons les meilleures occasions en matière d’obligations de sociétés dans notre univers de placement, dans le but d’obtenir un taux de rendement global plus élevé que celui de l’indice de référence.

Un excellent exemple de notre approche de placement est notre participation récente à Bell Inc. et à la première émission d’obligations durables de 500 millions de dollars de la société canadienne de télécommunications en mai. Il s’agit d’une étape importante de son cadre de financement durable qui assure aux investisseurs des rapports et une transparence continus. Ce cadre comprend des mises à jour annuelles sur la répartition et les mesures d’impact jusqu’à ce qu’un montant égal au produit net soit entièrement attribué aux projets verts ou socialement responsables admissibles. L’offre cadre parfaitement avec notre objectif de donner aux institutions la possibilité de faire une différence, tout en prenant avantage d’une entreprise stable et en croissance dont la note ESG tend à augmenter, ce qui, au bout du compte, se traduit par de meilleurs résultats pour les investisseurs.

Comment nous nous mobilisons pour la protection

La participation active et la mobilisation font partie intégrante de notre processus, et c’est ainsi que nous veillons à ce que nos valeurs ne soient pas sacrifiées pour obtenir le rendement attendu. Nous avons une équipe attitrée à l’investissement responsable (IR) qui rencontre régulièrement nos émetteurs, et discute avec eux au fil du temps des questions pertinentes pour les aider à atteindre les jalons relatifs aux facteurs ESG : de la création d’un plan de réduction des émissions de gaz à effet de serre à la mise en œuvre du plan et à l’atteinte des objectifs énoncés. Grâce à une collaboration constante avec notre équipe Investissement responsable, nos spécialistes du secteur des titres de créance ont également accès à une cote de crédit ESG exclusive qui évalue les paramètres qualitatifs et quantitatifs, et élimine les interférences sans importance, grâce à une approche plus nuancée qui s’harmonise avec les objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU.

Toutes nos stratégies de gestion active des titres à revenu fixe de BMO Gestion mondiale d’actifs (y compris la Stratégie d’obligations durables de BMO) feront toujours l’objet d’un processus rigoureux de sélection des titres de créance, fondé sur des recherches fondamentales approfondies. Notre équipe chevronnée des titres à revenu fixe recherche des entreprises dont le profil d’endettement s’améliore à long terme et qui sont capables de maintenir ou d’augmenter leur cote de crédit. Notre processus en quatre étapes commence par l’établissement de prévisions à l’aide d’un modèle de données d’entrées liées aux facteurs, qui produit ensuite une grille de performance des écarts de taux. Cela se traduit par une prévision des cours et des rendements futurs, qui est suivie d’une optimisation, de l’évaluation des contraintes pouvant mener à une baisse et d’une gestion continue du risque. Nous offrons une protection en cas de baisse au moyen d’un cadre complet qui comprend la surveillance quotidienne des positions et des examens hebdomadaires afin de repérer et de quantifier tous les risques liés aux facteurs (des attentes inflationnistes aux données techniques du marché), avec des mesures d’atténuation actives pour réduire au minimum les baisses. Il en résulte une approche uniforme et méthodique qui tient compte des cotes ESG, de la qualité de crédit, de la valorisation et de la liquidité – et des perspectives à long terme, notamment la diversification des revenus, la stabilité financière, les besoins en infrastructures et les besoins en capital. Nos recherches internes sont ensuite intégrées dans divers outils d’analyse afin de permettre la circulation de l’information en temps réel et l’accès aux analystes de crédit à l’échelle mondiale.

Calendar date

Prévisions

Perspectives macroéconomiques et thématiques

Expression du risque

Optimisation de l’exposition

Compare icon wage scale

Constitution de portefeuille

Équilibre des risques

Icon shield

Gestion des risques

Protection en cas de baisse

La souplesse est cruciale, surtout maintenant

Notre diligence et notre mobilisation continues sont essentielles pour gérer le risque et attirer l’attention sur les problèmes potentiels. Pour obtenir un rendement supérieur, nous croyons qu’il ne s’agit pas seulement de rechercher des obligations à rendement élevé, mais aussi de savoir à quel moment, et peut-être, de manière tout aussi importante, d’être en mesure de vendre avant que le marché ne prenne un tournant ou que des inquiétudes soient soulevées. Nous nous efforçons de garder notre approche souple, car nos clients ont besoin de directeurs capables de naviguer dans cet environnement et qui sont en mesure de garder le cap. Les taux d’intérêt fluctueront et la volatilité est dans l’air. Par conséquent, le fait d’avoir une équipe de placement capable de contrôler les facteurs de risque à la hausse et à la baisse, de tirer parti des occasions idiosyncrasiques et d’éliminer les problèmes potentiels avant qu’ils n’aient une incidence sur les portefeuilles des clients pourrait permettre d’obtenir des rendements plus élevés à long terme.

À l’heure actuelle, nous choisissons une duration inférieure à celle de l’indice de référence en raison des attentes d’inflation croissantes. Même si nous croyons que le marché et la Réserve fédérale américaine s’attendent à une période d’inflation transitoire, nous prévoyons qu’elle durera plus longtemps jusqu’à ce qu’il y ait une véritable clarté, ce qui entraînera probablement une accentuation de la courbe des taux. Nous surpondérons également les titres de créance de sociétés, car les écarts de taux demeurent serrés, mais stables. Au cours des six à douze prochains mois, nous nous attendons à une croissance économique solide et soutenue, appuyée par la réouverture des économies mondiales, ce qui devrait se traduire par une performance supérieure des titres de créance des sociétés.

Pour aider les investisseurs à composer avec ces conditions, la Stratégie d’obligations durables de BMO est idéale pour ceux qui veulent atteindre des objectifs de durabilité dans leur portefeuille de titres à revenu fixe, mais qui ne sont pas prêts à sacrifier les rendements, que les facteurs ESG soient pris en compte ou non. Notre approche globale de gestion active nous permet de nous distinguer de nos concurrents, et c’est pourquoi nous constatons déjà une forte demande pour ce mandat.

Avis

Ne pas diffuser à l’extérieur du Canada.

Certains des produits et services offerts sous le nom BMO Gestion mondiale d’actifs sont conçus spécifiquement pour différentes catégories d’investisseurs issus d’un certain nombre de pays et de régions, et peuvent ne pas être accessibles à tous les investisseurs. Les produits et les services sont offerts seulement aux investisseurs des pays et des régions où les lois et règlements applicables l’autorisent.

La présente communication constitue une source générale d’information. Elle n’est pas conçue comme une source de conseils juridiques, fiscaux ou de placement et ne doit pas être considérée comme telle. Les placements particuliers ou les stratégies de négociation doivent être évalués en fonction de la situation de chaque investisseur. Il est recommandé aux particuliers de demander l’avis de professionnels compétents au sujet d’un placement précis. Le rendement passé ne garantit pas le rendement futur.

Tout énoncé qui repose nécessairement sur des événements futurs peut être une déclaration prospective. Les déclarations prospectives ne sont pas des garanties de rendement. Elles comportent des risques, des éléments d’incertitude et des hypothèses. Bien que ces déclarations soient fondées sur des hypothèses considérées comme raisonnables, rien ne garantit que les résultats réels ne seront pas sensiblement différents des résultats attendus. L’investisseur est prié de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives. Concernant les déclarations prospectives, l’investisseur doit examiner attentivement les éléments de risque décrits dans la version la plus récente du prospectus simplifié.

Les placements dans les fonds d’investissement peuvent être assortis de commissions de souscription, de commissions de suivi, de frais de gestion et d’autres frais. Veuillez lire l’aperçu du fonds ou le prospectus du fonds avant d’investir. Les fonds d’investissement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et le rendement passé peut ne pas se reproduire.

Les fonds d’investissement BMO sont offerts par BMO Investissements Inc., un cabinet de services financiers et une entité distincte de la Banque de Montréal.

BMO Gestion mondiale d’actifs est le nom qui englobe BMO Gestion d’actifs inc., BMO Investissements Inc., BMO Asset Management Corp., BMO Asset Management Limited et les sociétés de gestion de placements spécialisées de BMO.

MD/MC Marque de commerce déposée/marque de commerce de la Banque de Montréal, utilisée sous licence.

Men
Sadiq Adatia
Commentaire hebdomadaire
5 décembre 2022

La Banque du Canada suivra-t-elle l’exemple de la Fed?

La réaction positive du marché au ton conciliant de la Fed était-elle prématurée? Qu’est-ce que l’assouplissement de la politique zéro COVID signifie pour les actions chinoises?
Men
Sadiq Adatia
Commentaire hebdomadaire
28 novembre 2022

Que faut-il attendre des bénéfices des banques au quatrième trimestre

Que nous disent les bénéfices des banques au quatrième trimestre sur la vigueur de l’économie? Quelle incidence les chocs économiques externes, comme une possible grève des chemins de fer aux États-Unis, pourraient-ils avoir sur les perspectives et le positionnement?
Men
Sadiq Adatia
Commentaire hebdomadaire
21 novembre 2022

Quand la récession frappera-t-elle?

À quoi les investisseurs devraient-ils s’attendre d’un Congrès divisé à la suite des récentes élections américaines? Quelles seront les répercussions de l’inversion de la courbe des taux sur les marchés?
Commentaire
17 novembre 2022
décembre 2022

Résumé de notre période de vote par

Le vote par procuration est un élément clé de notre approche en matière de gérance et d’investissement responsable. Le présent article résume la façon dont nous avons voté sur le marché canadien pendant la période de vote par procuration de 2022.
Men
Sadiq Adatia
Commentaire hebdomadaire
14 novembre 2022

Les cryptomonnaies en plein chaos : Les investisseurs devraient-ils s’inquiéter?

Pourquoi le dernier krach des cryptomonnaies a-t-il des répercussions sur les marchés boursiers? La demande d’énergie pèse-t-elle sur le prix du pétrole?
Actions
7 novembre 2022
décembre 2022

L’innovation peut-elle surmonter l’adversité?

En 2022, les conditions du marché ont été difficiles pour toutes les catégories d’actif, qui ont affiché des baisses globales à deux chiffres.