No data was found
CA-FR Institutions

Que montrent les flux de FNB de titres à revenu fixe?

7 novembre 2022
Suivre
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
Share on print

Il ne fait aucun doute que l’année a été difficile pour les titres à revenu fixe en raison de la hausse des taux d’intérêt, de la persistance de l’inflation et de la volatilité. Dans un contexte de marché aussi incertain, les perspectives des investisseurs valent leur pesant d’or, car elles offrent une réponse possible à la question cruciale : vers quoi nous dirigeons-nous?


Analysons les flux de FNB.


L’examen des sommes investies dans les FNB de titres à revenu fixe – ou retirées de ceux-ci – révèle certaines tendances qui nous apprennent beaucoup sur les attentes du marché. Des perspectives macroéconomiques aux occasions de placement potentielles – ces renseignements et plus encore se trouvent dans les données, à condition que vous sachiez où chercher.

Tendance no 1 : Faire face aux hausses de taux énergiques avec trois thèmes clés

Les flux de FNB montrent que les investisseurs positionnent activement leurs portefeuilles de manière à résister aux hausses de taux d’intérêt énergiques de la Réserve fédérale américaine (la « Fed ») et de la Banque du Canada. Cette tendance s’est manifestée sous trois thèmes clés. Le premier est d’investir dans des obligations à très court terme. Celles-ci sont devenues l’une des plus importantes entrées de fonds depuis le début de l’année dans les titres à revenu fixe, et se sont redressées au cours de l’été à mesure que les banques centrales augmentaient leurs taux. Avec une duration de moins d’un an, les obligations à très court terme peuvent être équivalentes au comptant, ce qui aide les investisseurs à réduire le risque de leur portefeuille en diminuant leur exposition aux taux d’intérêt et à mettre de l’argent de côté en attendant que la volatilité se calme à la fin de 2022 ou en 2023. Un deuxième thème, qui va de pair avec le premier, est la réduction générale de la duration. Comme les chiffres des titres à revenu fixe sont négatifs dans l’ensemble, une seule façon permet à de nombreux investisseurs de réduire leur sensibilité aux taux d’intérêt : compléter un mandat de base, comme le FINB BMO obligations totales (ZAG), par des obligations de sociétés, des obligations fédérales ou des obligations provinciales à court terme ou à très court terme, comme déjà mentionné. Enfin, pendant les périodes de hausse des taux, les titres de créance ont tendance à dégager des rendements supérieurs et à offrir une certaine protection. Le troisième thème qui ressort des flux de FNB est que les investisseurs tirent parti de cette tendance. Depuis le début de l’année, les écarts de taux se sont élargis, ce qui remonte à l’aversion pour le risque qui a émergé après l’invasion de l’Ukraine par la Russie en février. Mais au cours du dernier trimestre, nous avons commencé à voir les investisseurs revenir à investir dans des titres de créance, stimulés par les écarts de taux des obligations de sociétés qui sont plus élevés que les normes historiques. L’ajout de titres de créance à un portefeuille permet aux investisseurs non seulement de réduire la duration, mais aussi de tirer parti de taux de rendement plus élevés que nous n’avons pas vus depuis une décennie. En particulier, les titres de créance de catégorie investissement ont été attrayants pour les investisseurs, car les titres de créance à rendement élevé ont souffert d’une correction du marché en août, d’une baisse de l’appétit pour le risque depuis le discours du président de la Fed, Jerome Powell, à Jackson Hole, et des données sur l’indice des prix à la consommation (IPC) aux États- Unis en août, qui ont encore effrayé le marché. Les titres de créance de catégorie investissement offrent aux investisseurs la possibilité d’évoluer sur la courbe des taux et de rendre leur portefeuille plus axé sur la qualité, ce qui est attrayant dans un contexte de marché incertain.

Les titres de créance de catégorie investissement offrent aux investisseurs la possibilité d’évoluer sur la courbe des taux et de rendre leur portefeuille plus axé sur la qualité, ce qui est attrayant dans un contexte de marché incertain.

Tendance no 2 : Protection contre l’inflation grâce aux TIPS et aux infrastructures

Une autre tendance que nous avons observée dans les entrées de fonds est celle des titres du Trésor américain protégés contre l’inflation (TIPS). Les TIPS sont indexés à l’inflation pour se protéger contre la baisse du pouvoir d’achat, et le FINB BMO TIPS à court terme (ZTIP) est l’un des FNB affichant la plus forte croissance depuis son lancement au début de 2021. Les solutions TIPS de BMO et d’autres produits TIPS aux États-Unis et au Canada ont enregistré des rentrées de fonds importantes au cours des 15 à 16 derniers mois, car l’inflation est devenue un problème majeur non seulement pour les investisseurs, mais aussi pour l’économie dans l’ensemble. Dans le contexte actuel des marchés, le principal avantage d’investir dans des titres protégés contre l’inflation est de tenir une partie d’un portefeuille à l’abri des imprévus liés à l’inflation, similaires à celui que nous avons rencontré en août. Les chiffres de l’IPC aux États-Unis pour le mois ont surpassé les prévisions, ce qui a fait bondir les taux d’inflation neutres et a incité les investisseurs à réévaluer leurs attentes, y compris la croyance répandue que nous avions atteint un pic d’inflation. À l’avenir, il faudra se poser la question suivante : quand les investisseurs devraient-ils retirer la protection assurée par les TIPS? Les événements d’août sont un excellent exemple de la raison pour laquelle il est sage de conserver cette exposition pour le moment. Nous sommes toujours dans un contexte volatil, et même si l’inflation prévue sur un an est passée de 6 % à moins de 2 %, rien ne garantit que nous n’assisterons pas à d’autres imprévus liés à l’inflation à court terme. Sur le plan de la protection contre l’inflation, nous avons observé une autre tendance : les investisseurs regardent au-delà des titres à revenu fixe traditionnels et se tournent vers les infrastructures. Le a affiché un excellent rendement cette année, générant ainsi d’importants flux institutionnels. Les revenus des sociétés d’infrastructures sont souvent liés à l’inflation, de sorte qu’un produit comme le FINB BMO infrastructures mondiales (ZGI) offre une protection naturelle contre l’inflation.

Tendance no 3 : Trouver des occasions dans une courbe des taux inversée

En général, une inversion prolongée de la courbe des taux – que nous avons observée récemment – est un signe que le marché s’attend à une récession, le raisonnement étant que les banques centrales devront abaisser les taux d’intérêt à l’avenir pour stimuler la croissance économique. Toutefois, y a-t-il des occasions à trouver? L’inversion de la courbe des taux signifie que les taux à long terme ont atteint un sommet. Dans cette optique, les investisseurs pourraient chercher à ajouter de la duration à ces niveaux et discuter du moment le plus prudent pour le faire. À l’heure actuelle, les flux de FNB indiquent que peu d’investisseurs ont réellement pris des mesures à l’égard de cette orientation – ils sont peut-être d’accord avec moi pour dire qu’il y a plus de volatilité à l’horizon. Mais les conversations sont en cours, et nous nous attendons à ce que cette tendance émerge plus énergiquement à l’approche de la fin de l’année, en particulier pour les institutions qui ont recours à des stratégies très prometteuses. Parallèlement, avec l’inversion de la courbe des taux et l’imminence d’une récession, nous assistons également au début d’une rotation vers la qualité. À mesure que les investisseurs augmentent la duration, ils peuvent aussi envisager des solutions comme le FINB BMO obligations fédérales à long terme (ZFL) ou des expositions des obligations du Trésor américain à long terme comme le FINB BMO obligations du Trésor américain à long terme (ZTL), qui peuvent servir de stabilisateur dans un portefeuille. Les investisseurs se demandent à quel moment ils pourront aller de l’avant et nous nous attendons à ce qu’ils modifient de plus en plus leurs positions, comme la Fed et la Banque du Canada fournissent des précisions quant aux attentes pour l’avenir.

Nous sommes toujours dans un contexte volatil, et même si l’inflation prévue sur un an est passée de 6 % à moins de 2 %, rien ne garantit que nous n’assisterons pas à d’autres imprévus liés à l’inflation à court terme.

Tendance no 4 : Un regard rétrospectif pour prévoir l’avenir

Les flux actuels de FNB nous en disent long sur le contexte du marché. Toutefois, les flux historiques peuvent également être utiles pour indiquer la façon dont les marchés ont réagi aux situations passées – et prévoir la manière dont les choses pourraient se dérouler à l’avenir. Au cours des récessions passées, nous avons souvent observé une ruée vers les titres de qualité et un intérêt accru pour la duration longue, en particulier les obligations fédérales à long terme au Canada et les obligations d’État à long terme aux États-Unis. Sur le plan du crédit, nous avons vu des investisseurs qui cherchent à progresser sur la courbe des taux et à éliminer certains risques liés aux obligations à rendement élevé et aux obligations notées BBB; les taux de rendement élevés donnent de la souplesse aux investisseurs, car ils sont en mesure de répondre à leurs besoins en matière de revenu avec des titres de créance de premier ordre de grande qualité. Toutes ces impulsions historiques concordent avec les conversations qui ont eu lieu et les tendances qui commencent à émerger dans les récents flux de FNB. Dans l’ensemble, il ne faut pas oublier que les périodes de hausse des taux d’intérêt ont tendance à durer plus longtemps que ce à quoi les marchés s’attendent. Souvent, les perspectives des investisseurs sont exagérément optimistes, car ils s’attendent à ce que les banques centrales fassent rapidement volte-face et baissent les taux dès qu’elles finiront de les relever. Toutefois, historiquement, la Fed et la Banque du Canada préfèrent généralement maintenir leur politique stable pendant plusieurs réunions, et parfois plusieurs trimestres, ce qui permet à l’économie de ralentir un peu avant de croître de nouveau. Pour cette raison, les investisseurs pourraient envisager d’attendre pour ajouter une longue duration à leur portefeuille. Étant donné que les taux de rendement sont aussi élevés, il peut être préférable d’effectuer ce changement en retard que trop tôt.

Les solutions de titres à revenu fixe de FNB BMO

Dénégation de responsabilité

Ne pas diffuser à l’extérieur du Canada.

 

Certains des produits et services offerts sous le nom BMO Gestion mondiale d’actifs sont conçus spécifiquement pour différentes catégories d’investisseurs issus d’un certain nombre de pays et de régions, et peuvent ne pas être accessibles à tous les investisseurs. Les produits et les services sont offerts seulement aux investisseurs des pays et des régions où les lois et règlements applicables l’autorisent.

 

La présente communication constitue une source générale d’information. Elle n’est pas conçue comme une source de conseils juridiques, fiscaux ou de placement et ne doit pas être considérée comme telle. Les placements particuliers ou les stratégies de négociation doivent être évalués en fonction de la situation de chaque investisseur. Il est recommandé aux particuliers de demander l’avis de professionnels compétents au sujet d’un placement précis. Le rendement passé ne garantit pas le rendement futur.

 

Tout énoncé qui repose nécessairement sur des événements futurs peut être une déclaration prospective. Les déclarations prospectives ne sont pas des garanties de rendement. Elles comportent des risques, des éléments d’incertitude et des hypothèses. Bien que ces déclarations soient fondées sur des hypothèses considérées comme raisonnables, rien ne garantit que les résultats réels ne seront pas sensiblement différents des résultats attendus. L’investisseur est prié de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives. Concernant les déclarations prospectives, l’investisseur doit examiner attentivement les éléments de risque décrits dans la version la plus récente du prospectus simplifié.

 

Les placements dans les fonds d’investissement peuvent être assortis de commissions, de commissions de suivi (le cas échéant), de frais de gestion et d’autres frais. Veuillez lire l’aperçu du fonds ou le prospectus du fonds avant d’investir. Le Fonds du marché monétaire BMO n’est pas assuré par la Société d’assurance- dépôts du Canada ni par un autre assureur gouvernemental. Il n’y a aucune garantie que la valeur liquidative des parts du Fonds se maintiendra ou que vous pourrez récupérer le montant intégral de votre placement dans ce fonds. Le rendement passé n’est pas indicatif du rendement futur.

 

Les fonds d’investissement BMO sont gérés par BMO Investissements Inc., une société de gestion de fonds d’investissement et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal.

 

BMO Gestion mondiale d’actifs est une marque de commerce sous laquelle BMO Gestion d’actifs inc. et BMO Investissements inc. exercent leurs activités.

 

MD/MC Marque de commerce déposée/marque de commerce de la Banque de Montréal, utilisée sous licence.

Recommended

article collection

Mutual Funds

Perspectives

Sadiq Adatia
Commentaire hebdomadaire
4 décembre 2023
décembre 2023

Le casse-tête chinois

Le marché obligataire se redresse : le moment est-il bien choisi pour recommencer à investir en Chine?
Sadiq Adatia
Commentaire hebdomadaire
27 novembre 2023
décembre 2023

Le moment est-il venu d’acheter des obligations?

Quels sont les principaux points à retenir de la dernière réunion de la Fed? Y a-t-il d’autres possibilités de hausse pour des titres d’IA comme Nvidia?
Investissement responsable
27 novembre 2023

Ce qu’il faut surveiller à la COP 28

La conférence annuelle des Nations Unies sur le climat se tiendra du 30 novembre au 12 décembre aux Émirats arabes unis. Voici ce que nous allons surveiller.
Sadiq Adatia
Commentaire hebdomadaire
20 novembre 2023
décembre 2023

L’heure est-elle venue pour les sept sociétés technologiques à mégacapitalisation?

Que signifient pour les taux d’intérêt les plus récentes données américaines sur l’inflation? La reprise du marché en novembre se poursuivra-t-elle jusqu’à la fin de l’année?
Sadiq Adatia
Commentaire hebdomadaire
13 novembre 2023
décembre 2023

La bombe à retardement du marché canadien de l’habitation

Qu’est-ce que la divergence entre les économies américaine et canadienne signifie pour le marché de l’habitation? Quelles sont les perspectives des prix du pétrole brut, et le conflit entre Israël et le Hamas est-il un facteur de risque important?
Actions
9 novembre 2023
décembre 2023

Atteindre la carboneutralité passe par la réconciliation avec les peuples autochtones

Les investisseurs canadiens doivent encourager de façon proactive les politiques et les pratiques du secteur qui permettent d’approfondir la compréhension historique, le respect des droits des Autochtones et d’assurer une répartition équitable des gains économiques.