CETTE SEMAINE AVEC MARCHELLO

Que se passe-t-il avec les obligations?

Du février 20 au 23 2024

CETTE SEMAINE AVEC MARCHELLO

Que se passe-t-il avec les obligations?

Du février 20 au 23 2024

Commentaire

Récapitulation du marché

  • Les marchés boursiers ont peu bougé cette semaine, car les mauvaises nouvelles sur l’inflation les ont tenus en échec.
  • L’indice S&P 500 a reculé de 0,4 %, les gains des banques et de l’énergie ayant été contrebalancés par la faiblesse de la technologie et des services de communication. L’indice continue de se maintenir au-dessus du niveau étroitement surveillé de 5 000.
  • Pendant ce temps, l’indice TSX a progressé de 1,2 % grâce à la vigueur généralisée des secteurs de l’énergie, des services financiers, des biens de consommation de base et de l’industrie, qui ont été soutenus par de solides bénéfices. Même s’il n’a pas atteint des sommets record comme l’indice de référence américain, l’indice canadien a atteint son plus haut niveau depuis le début de 2022 et gravit de nouveau les moyennes mobiles ascendantes sur 50 et 200 jours.

Obligations

Récemment, les cours obligataires ont reculé parce que l’inflation aux États-Unis a continué d’être plus élevée que prévu, ce qui a soulevé des doutes quant aux perspectives des titres à revenu fixe pour le reste de l’année. À notre avis, l’un des principaux facteurs de l’inflation plus élevée que prévu récemment est la hausse des prix au début de l’année attribuable aux augmentations de salaire en janvier dans les domaines qui dépendent de la main-d’œuvre, comme les services médicaux, l’assurance automobile et la garde des enfants. Ces hausses sont pertinentes pour l’instant, mais leurs effets seront probablement temporaires. Il faut également souligner que les prix des marchandises de base sont passés en déflation pour la première fois depuis le début de la pandémie de COVID-19. Ils ont permis de compenser les hausses saisonnières des prix dans les catégories qui dépendent de la main-d’œuvre, mais pas au point de ralentir l’inflation dans l’ensemble. Nous observons également des effets de base positifs reportés de l’an dernier; l’inflation demeure relativement élevée, mais pas autant qu’en 2023. Nous croyons que l’inflation aux États-Unis devrait quand même passer sous les 3 % au premier semestre de cette année. La Réserve fédérale américaine (la Fed) pourrait peut-être ainsi obtenir les données dont elle a besoin pour commencer à abaisser les taux d’intérêt cet été. Que cela signifie-t-il pour les titres à revenu fixe? Nous avons toujours su qu’il n’y aurait pas de baisse linéaire pour les taux, et c’est pourquoi nous avons réduit la duration1 plus tôt cette année. Maintenant que les attentes relatives à la réduction des taux ont été tempérées, la duration semble redevenir plus attrayante.

Conclusion : Nous croyons que nous sommes toujours sur la bonne voie pour atteindre une inflation sous les 3 % au premier semestre de 2024, ce qui permettrait à la Fed de justifier des baisses de taux et serait une bonne nouvelle pour les obligations.

Intelligence artificielle

Depuis le début de l’année, Nvidia et d’autres fabricants de puces liées à l’intelligence artificielle (AI) ont poursuivi leur ascension spectaculaire. Cette ascension se poursuivra-t-elle ou l’optimisme entourant l’IA finira-t-il par faire son temps? Nous croyons que l’optimisme finira par s’estomper, mais pas de sitôt. Nvidia demeure l’un des principaux placements de nos portefeuilles en raison de la valeur de sa rareté : il y a certaines choses qu’elle est capable de faire en tant que société que d’autres ne peuvent tout simplement pas encore faire. Certaines sociétés finiront par rattraper leur retard, mais pour l’instant, Nvidia est clairement un chef de file dans le secteur de l’intelligence artificielle. De façon générale, la demande est encore très forte pour les produits des sociétés liées à l’intelligence artificielle. Il en est ainsi en raison surtout des sociétés de l’infonuagique publique (l’offre de services et de ressources sur Internet) comme Meta, qui ont besoin de matériel pour entraîner et exécuter leurs applications d’intelligence artificielle. À ce stade-ci, les applications logicielles commerciales soutiennent la hausse de la demande pour les technologies d’intelligence artificielle. Cependant, nous croyons qu’un virage aura lieu lorsque la demande pour des logiciels non commerciaux comme les applications d’intelligence artificielle créées par des utilisateurs et accessibles au public augmentera.

Conclusion : Comme le développement de logiciels devrait stimuler davantage la demande pour les produits d’intelligence artificielle, nous nous attendons à ce que l’optimisme des investisseurs à l’égard de l’intelligence artificielle se poursuive en 2025.

Main-d’œuvre

Les grèves dans divers secteurs ont fait les manchettes en 2023 et, la semaine dernière, elles ont fait de nouveau les manchettes, car les chauffeurs et les livreurs d’Uber, de Lyft et de DoorDash ont réclamé un meilleur salaire. On ne sait toujours pas si ces problèmes de main-d’œuvre pourraient se répercuter sur d’autres secteurs, mais nous nous attendons à ce que l’incidence sur la croissance économique aux États-Unis soit limitée. Cette situation s’explique par deux raisons. Premièrement, l’économie américaine est extrêmement bien diversifiée et alimentée en grande partie par la consommation des ménages. Deuxièmement, seulement 10 % des travailleurs aux États-Unis sont syndiqués. Il s’agit d’un pourcentage relativement faible par rapport au Canada et à de nombreux autres pays, et cela représente un recul marqué par rapport à la période hyperinflationniste des années 1970. L’impact durable des grèves a tendance à se faire sentir sur les marges bénéficiaires, car les salaires sont révisés à la hausse. Cependant, il s’agit généralement d’un risque propre à l’entreprise et au secteur dans les secteurs très syndiqués comme l’automobile plutôt que d’un risque économique plus général.

Conclusion : Les grèves pourraient avoir un léger impact à court terme sur l’économie américaine, mais elles ne devraient pas être un frein important à long terme.

Positionnement

Pour obtenir une ventilation détaillée du positionnement de notre portefeuille, consultez le dernier rapport de BMO Gestion mondiale d’actifs, intitulé L’exception américaine : comment les marchés américains surpassent les marchés baissiers… encore.

Footnotes

1 Duration : Une mesure de la sensibilité du cours d’un placement à revenu fixe en réaction à un changement qui survient dans les taux d’intérêt. La duration est exprimée en nombre d’années. On s’attend à ce que le cours d’une obligation dont la duration est plus longue augmente (baisse) plus que celui d’une obligation dont la duration est plus courte lorsque les taux d’intérêt baissent (augmentent).

Avis :

Les opinions exprimées par le directeur de portefeuille représentent son évaluation des marchés au moment de la publication. Ces opinions peuvent changer en tout temps et sans préavis. Les renseignements fournis dans le présent document ne constituent pas une sollicitation ni une offre relative à l’achat ou à la vente de titres, et ils ne doivent pas non plus être considérés comme des conseils de placement. Le rendement passé n’est pas garant des résultats futurs. Cette communication est fournie à titre informatif seulement.

BMO Gestion mondiale d’actifs est une marque de commerce sous laquelle BMO Gestion d’actifs inc. et BMO Investissements inc. exercent leurs activités.

Tout énoncé qui repose nécessairement sur des événements futurs peut être une déclaration prospective. Les déclarations prospectives ne sont pas des garanties de rendement. Elles comportent des risques, des éléments d’incertitude et des hypothèses. Bien que ces déclarations soient fondées sur des hypothèses considérées comme raisonnables, rien ne garantit que les résultats réels ne seront pas sensiblement différents des résultats attendus. L’investisseur est prié de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives. Concernant les déclarations prospectives, l’investisseur doit examiner attentivement les éléments de risque décrits dans la version la plus récente du prospectus simplifié.

Le présent document est fourni à titre informatif seulement. L’information qui s’y trouve ne constitue pas une source de conseils fiscaux, juridiques ou de placement et ne doit pas être considérée comme telle. Les placements doivent être évalués en fonction des objectifs de chaque investisseur. Il est préférable, en toute circonstance, d’obtenir l’avis de professionnels.

Les placements dans les fonds d’investissement peuvent tous comporter des frais de courtage, des frais de gestion et des dépenses (le cas échéant). Les placements dans certaines séries de titres de fonds d’investissement peuvent être assortis de commissions de suivi. Veuillez lire l’aperçu du fonds, l’aperçu du FNB ou le prospectus du fonds d’investissement pertinent avant d’investir. Les fonds d’investissement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement futur. Les distributions ne sont pas garanties et sont susceptibles d’être changées ou éliminées.

Pour connaître les risques liés à un placement dans les fonds d’investissement BMO, veuillez consulter les risques spécifiques énoncés dans le prospectus. La série FNB des fonds d’investissement BMO s’échange comme des actions, peut se négocier à escompte à sa valeur liquidative et sa valeur marchande fluctue, ce qui peut augmenter le risque de perte. Les distributions ne sont pas garanties et sont susceptibles d’être changées ou éliminées.

Les fonds d’investissement BMO sont gérés par BMO Investissements Inc., une société de gestion de fonds d’investissement et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal.

MC/MD Marque de commerce/marque de commerce déposée de la Banque de Montréal, utilisée sous licence.

Perspectives

Sadiq Adatia
Sadiq Adatia
Commentaire
27 mai 2024
mai 2024

Nvidia l’emporte de nouveau. Mais est-ce le cas pour les marchés?

Les marchés s’accrochent-ils trop à Nvidia et à l’IA dans l’attente d’une certitude quant aux taux d’intérêt? Est-il temps d’abandonner tout espoir de baisse des taux cette année?
Sadiq Adatia
Sadiq Adatia
Commentaire
21 mai 2024
mai 2024

Walmart atteint des sommets record. D’autres sociétés suivront-elles?

La vigueur des bénéfices de Walmart est-elle une indication de la façon dont les consommateurs dépensent? Les données sur le ralentissement de l’inflation auront-elles une incidence sur le calendrier des baisses de taux?
Steven Shepherd profile photo
Commentaire
16 mai 2024

Commentaire de mai sur les Portefeuilles FNB BMO «Jerome et un marché sens dessus dessous»

Après un mois d’avril orageux, les marchés sont revenus à leur philosophie selon laquelle « une mauvaise nouvelle est une bonne nouvelle », à la suite de la décision de la Réserve fédérale américaine de maintenir son taux au même niveau.
Point de vue
15 mai 2024

Le dernier combat de la Fed : Une seule réduction des taux est prévue pour 2024

Nous continuons de croire qu’au moins une réduction de taux est possible, mais qu’elle aura lieu probablement plus tard cette année. Cependant, comme l’économie s’avère assez résiliente et que l’inflation reste relativement stable à ces niveaux, la décision dépendra probablement de la vigueur de la consommation.
Sadiq Adatia
Sadiq Adatia
Commentaire
13 mai 2024
mai 2024

La formule secrète pour stimuler les revenus

Les marchés dépendent-ils de la résilience des bénéfices ou de la faiblesse des perspectives? Les propriétaires d’entreprise s’attendent-ils à ce que l’économie ralentisse?
Sadiq Adatia
Sadiq Adatia
Commentaire
6 mai 2024
mai 2024

Recherche d’indices sur les bénéfices des sociétés

Que révèlent les bénéfices de Starbucks et d’Apple sur la vigueur de la consommation? Le marché a-t-il accepté qu’une seule baisse de taux soit probable en 2024?

Attestation du site Web

Vous accédez maintenant au site Web pour conseillers de BMO Gestion mondiale d’actifs.

Lisez nos modalités.

Cliquez ici pour communiquer avec nous.

Ces renseignements sont uniquement destinés aux conseillers en placement. En acceptant, vous attestez que vous êtes un conseiller en placement. Si vous n’êtes PAS un conseiller en placement, veuillez ne pas poursuivre et consulter le contenu des sections du site destinées aux investisseurs ou aux investisseurs institutionnels. Le site Web a été conçu uniquement dans le but d’informer et non de présenter une description complète des produits ou des services de BMO Gestion mondiale d’actifs. Le rendement passé n’est pas indicatif des rendements futurs. Les renseignements contenus dans ce site ne visent aucunement à donner des conseils de placement et ne doivent pas servir de fondement à des décisions de placement. Les opinions exprimées peuvent changer sans préavis. Les produits et les services de BMO Gestion mondiale d’actifs ne sont offerts que dans des territoires où ils peuvent être légalement vendus. Les renseignements contenus dans ce site ne constituent pas un acte de sollicitation de la part de qui que ce soit en vue de l’achat ou de la vente de fonds d’investissement ou d’un autre produit, service ou renseignement à toute personne résidant dans tout territoire où un tel acte de sollicitation n’est pas autorisé ou ne peut être effectué légalement, ou à toute personne à qui il est illégal de faire une telle sollicitation. Tous les produits et services sont assujettis aux modalités de chaque convention applicable. Il est important de noter que tous les produits, services et renseignements ne sont pas offerts dans tous les territoires à l’extérieur du Canada.