No data was found
Cette semaine avec Sadiq

Comment Nvidia est-elle devenue la nouvelle Apple?

Du février 26 au mars 1 2024

Cette semaine avec Sadiq

Comment Nvidia est-elle devenue la nouvelle Apple?

Du février 26 au mars 1 2024

Commentaire

Récapitulation du marché

  • Les actions ont atteint de nouveaux sommets cette semaine dans un certain nombre de marchés, de l’Europe au Japon.
  • En Amérique du Nord, la remontée a été alimentée par un rapport sur les bénéfices exceptionnels de Nvidia mercredi, ce qui a suscité une exubérance accrue à l’égard des avantages de l’intelligence artificielle. Les biens de consommation de base et les technologies ont mené le bal, mais les gains de l’indice S&P 500 ont été généralisés dans l’ensemble des secteurs.
  • La confiance a été un peu moins forte pour l’indice TSX (malgré de meilleures données économiques; voir ci-dessous), qui n’a enregistré qu’une hausse de 0,7 % au cours de la semaine. Il convient de noter que les sociétés technologiques ont reculé, peut-être parce que les investisseurs ont été attirés par des titres plus populaires au sud de la frontière; cela dit, le secteur demeure bien au-dessus de sa moyenne mobile sur 200 jours.

Nvidia

La semaine dernière, Nvidia a de nouveau dépassé les attentes quant aux bénéfices, ce qui a permis à son action de terminer la semaine à près de 800 $. Pour les investisseurs, la question qui se pose est la suivante : y a-t-il d’autres gains à réaliser ou est-il temps d’encaisser des profits? Comme nous l’avons déjà dit, la thèse qui explique le succès de Nvidia est une histoire à long terme : ses micropuces sont nécessaires à l’échelle mondiale, dans tous les secteurs. Même si un secteur perdait de la vigueur, la demande d’autres secteurs serait toujours là. Cela nous indique qu’elle pourrait produire des résultats encore meilleurs. Pensez à Microsoft lorsqu’elle a lancé Windows ou à Apple lorsqu’elle a lancé l’iPhone : ces deux produits ont changé la donne et ont donné lieu à des années, voire à des décennies, de forte croissance. Nvidia est peut-être sur cette voie; dans le segment florissant de l’IA (intelligence artificielle), elle fait bande à part. La concurrence finira par émerger et la croissance devra ralentir. On pourrait aussi avancer que les valorisations sont exagérées et qu’il vaut la peine d’encaisser des profits pour financer d’autres achats. Mais la réaction du marché à la dernière annonce de la société confirme de nouveau que les bénéfices sont importants, et, si vous êtes optimiste pour l’I.A. – et nous le sommes –, Nvidia est le titre que vous voulez détenir. C’est pourquoi il s’agit toujours de l’une des positions les plus importantes du Fonds innovations mondiales BMO, du Fonds mondial d’actions BMO et du Fonds mondial de revenu et de croissance BMO.

Conclusion : Si vous voulez investir dans un secteur comme l’intelligence artificielle, vous voulez le faire avec les meilleurs produits, et à l’heure actuelle, c’est Nvidia qui les offre.

Inflation

Récemment, les trajectoires de l’inflation aux États-Unis et au Canada ont divergé, le Canada étant maintenant de retour dans la fourchette cible de 2 % à 3 % de la Banque du Canada (BdC), tandis que l’inflation aux États-Unis a ralenti moins que prévu en janvier et demeure supérieure à 3 %. Cette situation reflète la vigueur relative des deux économies : l’économie américaine, tout comme la consommation américaine, demeure forte, de sorte qu’il est difficile de réduire l’inflation. Les difficultés de la chaîne d’approvisionnement, comme les dernières dans la mer Rouge, ont également entraîné une hausse occasionnelle de l’inflation. Au Canada, à l’inverse, la consommation diminue plus rapidement, ce qui incite les gens à être plus sélectifs dans leur façon de dépenser. Le marché s’attendait auparavant à plus de baisses de taux de la Réserve fédérale américaine (la Fed) que de la BdC cette année, mais la situation semble maintenant s’être inversée. Notre scénario de référence prévoit toujours un certain assouplissement de la part de la Fed au deuxième semestre de l’année, mais nous ne serions pas très surpris si aucune baisse n’était décrétée aux États-Unis en 2024 – tout dépendra des données. La Fed ne veut probablement pas baisser les taux trop tôt, parce que cela pourrait mener à une situation de démarrage et d’arrêt, ce qui pourrait être déroutant pour les marchés. Par conséquent, elle pourrait devoir attendre la publication d’autres données avant de passer à une phase de baisse. Par ailleurs, la BdC a été un peu plus ferme que la Fed. Nous espérons qu’elle commencera à baisser les taux avant la Fed, sinon les consommateurs canadiens auront plus de difficulté. Mais il reste à voir si elle est prête à franchir ce pas.

Conclusion : L’inflation reflète la vigueur de la consommation, c’est pourquoi l’inflation aux États-Unis s’est révélée plus forte qu’au Canada.

Habitation

Au cours des derniers mois, nous avons assisté à un certain rebond des marchés de l’habitation américain et canadien en raison de la baisse des taux hypothécaires. Nous avons cru que ce serait temporaire, et c’est apparemment ce qui se passe : l’annonce de la Fed en novembre a permis aux taux hypothécaires de baisser, ce qui a apporté un certain soulagement et provoqué une reprise de l’activité, mais celle-ci a maintenant ralenti. Le marché américain pourrait rebondir plus rapidement que le marché canadien en raison de la vigueur de l’économie et des différences dans la structure des prêts hypothécaires au sud de la frontière. Cependant, nous continuons de constater des pressions sur le marché canadien de l’habitation, surtout si les baisses de taux ne se concrétisent pas bientôt. Cependant, si la BdC choisit de baisser les taux, le Canada pourrait commencer à rebondir, surtout avec la diminution des effets saisonniers; en général, nous n’observons pas beaucoup d’activité dans le secteur de l’habitation en hiver. Il est possible qu’il y ait une divergence entre les marchés haut de gamme et bas de gamme, étant donné que des propriétaires pourraient choisir d’acheter un logement plus petit afin de garder leurs versements mensuels inchangés.

Conclusion : Les plus grands dommages causés au marché de l’habitation sont probablement derrière nous, mais le Canada doit faire face à plus de conséquences que les États-Unis.

Positionnement

Au lieu de se demander pourquoi les marchés pourraient chuter, les investisseurs devraient, selon nous, se demander pourquoi les marchés ne monteront plus à partir de maintenant. Il n’est pas difficile de trouver une bonne raison, puisque les bénéfices des sociétés de qualité semblent satisfaisants, que la consommation aux États-Unis demeure relativement solide et qu’il n’y a pas eu de hausse du chômage. À l’heure actuelle, le seul point négatif réel concerne le moment où les baisses de taux d’intérêt seront annoncées, mais, même si elles ne le sont pas le mois prochain, elles seront simplement reportées, et non annulées. La dynamique demeure vigoureuse, et nous avons l’intention de maintenir le cap.

 

Pour obtenir une ventilation détaillée du positionnement de notre portefeuille, consultez le dernier rapport de BMO Gestion mondiale d’actifs, intitulé L’exception américaine : Comment les marchés américains surpassent les marchés baissiers… encore

Avis :

Les opinions exprimées par le directeur de portefeuille représentent son évaluation des marchés au moment de la publication. Ces opinions peuvent changer en tout temps et sans préavis. Les renseignements fournis dans le présent document ne constituent pas une sollicitation ni une offre relative à l’achat ou à la vente de titres, et ils ne doivent pas non plus être considérés comme des conseils de placement. Le rendement passé n’est pas garant des résultats futurs. Cette communication est fournie à titre informatif seulement.

BMO Gestion mondiale d’actifs est une marque de commerce sous laquelle BMO Gestion d’actifs inc. et BMO Investissements inc. exercent leurs activités.

Tout énoncé qui repose nécessairement sur des événements futurs peut être une déclaration prospective. Les déclarations prospectives ne sont pas des garanties de rendement. Elles comportent des risques, des éléments d’incertitude et des hypothèses. Bien que ces déclarations soient fondées sur des hypothèses considérées comme raisonnables, rien ne garantit que les résultats réels ne seront pas sensiblement différents des résultats attendus. L’investisseur est prié de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives. Concernant les déclarations prospectives, l’investisseur doit examiner attentivement les éléments de risque décrits dans la version la plus récente du prospectus simplifié.

Le présent document est fourni à titre informatif seulement. L’information qui s’y trouve ne constitue pas une source de conseils fiscaux, juridiques ou de placement et ne doit pas être considérée comme telle. Les placements doivent être évalués en fonction des objectifs de chaque investisseur. Il est préférable, en toute circonstance, d’obtenir l’avis de professionnels.

Les placements dans les fonds d’investissement peuvent tous comporter des frais de courtage, des frais de gestion et des dépenses (le cas échéant). Les placements dans certaines séries de titres de fonds d’investissement peuvent être assortis de commissions de suivi. Veuillez lire l’aperçu du fonds, l’aperçu du FNB ou le prospectus du fonds d’investissement pertinent avant d’investir. Les fonds d’investissement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement futur. Les distributions ne sont pas garanties et sont susceptibles d’être changées ou éliminées.

Pour connaître les risques liés à un placement dans les fonds d’investissement BMO, veuillez consulter les risques spécifiques énoncés dans le prospectus. La série FNB des fonds d’investissement BMO s’échange comme des actions, peut se négocier à escompte à sa valeur liquidative et sa valeur marchande fluctue, ce qui peut augmenter le risque de perte. Les distributions ne sont pas garanties et sont susceptibles d’être changées ou éliminées.

Les fonds d’investissement BMO sont gérés par BMO Investissements Inc., une société de gestion de fonds d’investissement et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal.

MC/MD Marque de commerce/marque de commerce déposée de la Banque de Montréal, utilisée sous licence.

Perspectives

Steven Shepherd profile photo
Commentaire
17 avril 2024

Commentaire d’avril sur les Portefeuilles FNB BMO « Imaginez qu’il n’y ait pas de réduction de taux… C’est facile si vous essayez… »

Après la solide performance des actions mondiales au premier trimestre, les investisseurs ont tous été ébranlés au début du mois d’avril.
Point de vue
16 avril 2024

Encore un sursis : l’atterrissage en douceur se dérobe de nouveau

Vue à 3 000 mètres d’altitude, l’économie semble en assez bonne santé. Mais il faut savoir que de plus en plus de signes de faiblesse économique sous-jacente pointent à l’horizon.
Sadiq Adatia
Sadiq Adatia
Commentaire
15 avril 2024
avril 2024

Jerome Powell avait raison

Que signifient les récents commentaires du président de la Fed, Jerome Powell, concernant les perspectives des taux d’intérêt? Et quelles répercussions ont-ils sur les marchés des actions et des titres à revenu fixe?
Sadiq Adatia
Sadiq Adatia
Commentaire
8 avril 2024
avril 2024

Éclipse totale de la Fed

Que signifient les récents commentaires du président de la Fed, Jerome Powell, concernant les perspectives des taux d’intérêt? Et quelles répercussions ont-ils sur les marchés des actions et des titres à revenu fixe?
Sadiq Adatia
Sadiq Adatia
Commentaire
1 avril 2024
avril 2024

Le problème de la chaîne d’approvisionnement resurgit

Quelles seront les répercussions de l’effondrement du pont de Baltimore et du conflit au Moyen-Orient sur l’inflation? Les problèmes persistants dans le secteur immobilier chinois ont-ils une incidence sur les perspectives de croissance à long terme du pays?
Sadiq Adatia
Sadiq Adatia
Commentaire
25 mars 2024
avril 2024

Reddit devient public : Est-ce de bon augure pour le marché des PAPE?

Les commentaires du président de la Fed, Jerome Powell, étaient-ils aussi conciliants que le pensaient les marchés? Étant donné la domination des sept magnifiques sur les marchés, vers quoi les investisseurs peuvent-ils se tourner s’ils cherchent à diversifier leurs placements?

Attestation du site Web

Vous accédez maintenant au site Web pour conseillers de BMO Gestion mondiale d’actifs.

Lisez nos modalités.

Cliquez ici pour communiquer avec nous.

Ces renseignements sont uniquement destinés aux conseillers en placement. En acceptant, vous attestez que vous êtes un conseiller en placement. Si vous n’êtes PAS un conseiller en placement, veuillez ne pas poursuivre et consulter le contenu des sections du site destinées aux investisseurs ou aux investisseurs institutionnels. Le site Web a été conçu uniquement dans le but d’informer et non de présenter une description complète des produits ou des services de BMO Gestion mondiale d’actifs. Le rendement passé n’est pas indicatif des rendements futurs. Les renseignements contenus dans ce site ne visent aucunement à donner des conseils de placement et ne doivent pas servir de fondement à des décisions de placement. Les opinions exprimées peuvent changer sans préavis. Les produits et les services de BMO Gestion mondiale d’actifs ne sont offerts que dans des territoires où ils peuvent être légalement vendus. Les renseignements contenus dans ce site ne constituent pas un acte de sollicitation de la part de qui que ce soit en vue de l’achat ou de la vente de fonds d’investissement ou d’un autre produit, service ou renseignement à toute personne résidant dans tout territoire où un tel acte de sollicitation n’est pas autorisé ou ne peut être effectué légalement, ou à toute personne à qui il est illégal de faire une telle sollicitation. Tous les produits et services sont assujettis aux modalités de chaque convention applicable. Il est important de noter que tous les produits, services et renseignements ne sont pas offerts dans tous les territoires à l’extérieur du Canada.